Avec Airbus, Washington dénonce les aides publiques et menace l’UE

Washington a menacé lundi d’imposer des hausses de droits de douane à des produits européens, dont les Airbus. Par cette mesure, les Etats-Unis veulent dénoncer les aides publiques reçues par le constructeur européen qui crée, selon eux, une concurrence déloyale.

Le représentant américain au Commerce (USTR) estime que les subventions européennes à Airbus « pénalisent » les Etats-Unis à hauteur de 11 milliards de dollars chaque année, peut-on lire dans le communiqué. L’USTR se dit prêt à « agir » dans un conflit qui dure depuis 14 ans et a été porté devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

« L’OMC a conclu plusieurs fois que les aides de l’Union européenne avaient causé des torts aux Etats-Unis », écrit l’USTR Robert Lighthizer, qui publie une liste préliminaire de produits européens pouvant faire l’objet de droits de douane supplémentaires.

Le montant total des représailles « doit être décidé par l’OMC » cet été, note l’USTR, qui se dit prêt à « agir dès que l’OMC aura pris sa décision », mais aussi à lever ses mesures de représailles douanières si l’Union européenne cessait les subventions incriminées.

La liste, longue de 14 pages, contient notamment des produits du secteur aéronautique, mais aussi laitiers et vinicoles, précise le communiqué.