Feu vert provisoire aux activités de Pilatus au Moyen-Orient

Pilatus peut poursuivre ses affaires commerciales avec le Moyen-Orient malgré une procédure ouverte contre le constructeur aérien sur son soutien logistique à l’armée saoudienne. Le DFAE lui a délivré une autorisation spéciale jusqu’à la fin de la procédure.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) peut, dans des cas exceptionnels, laisser des activités commerciales se poursuivre pendant la durée de la procédure de contrôle, si ces activités étaient déjà en cours au moment du signalement du cas, a expliqué un porte-parole du DFAE jeudi à la radio alémanique SRF. C’est ce qu’a fait le département en automne dernier.

En règle générale, une telle autorisation provisoire est accordée si une interdiction immédiate devait causer des dégâts économiques irréparables à l’entreprise en question. Elle a déjà été accordée dans d’autres cas précédents, ajoute le porte-parole.

Procédure toujours en cours

Pilatus n’a pas signalé au DFAE que l’entreprise fournissait des prestations logistiques aux forces aériennes d’Arabie saoudite, impliquées dans la guerre civile en cours au Yémen. Ayant eu vent de ces activités, le DFAE a ouvert une procédure de contrôle en automne dernier sur les prestations controversées de Pilatus. Cette procédure est toujours en cours, précise le département.

Contactée par Keystone-ATS, Pilatus a refusé de commenter l’affaire. En 2017, la firme basée à Stans a signé avec les Forces aériennes saoudiennes un contrat d’entretien de leur flotte de PC-21. L’accord porte sur cinq ans pour 55 avions basés à Ryad et conçus par le constructeur nidwaldien, selon le rapport d’activité de l’entreprise.

Or l’Arabie saoudite combat depuis 2015 les rebelles houthis au Yémen dans le cadre d’une alliance militaire soutenant le gouvernement yéménite reconnu par la communauté internationale. Ses forces aériennes bombardent les positions des rebelles. Plus de 28’000 personnes ont déjà été tuées dans ce conflit armé, qualifié par l’ONU de plus grande catastrophe humanitaire actuelle dans le monde.