Hausse des faillites en Suisse romande, net recul outre-Sarine

Les faillites d’entreprises ont nettement diminué en Suisse alémanique au cours des cinq premiers mois de l’année mais ont fortement augmenté dans l’Arc lémanique (Genève, Vaud, Valais), selon le dernier relevé de Bisnode D&B publié jeudi.

En moyenne suisse, les banqueroutes sont en recul de 3% par rapport aux cinq premiers mois de 2018.

Un total de 2042 procédures de faillites ont été ouvertes de janvier à mai, indique l’étude du bureau d’informations économiques. Si l’on y ajoute les liquidations de sociétés pour manquements dans l’organisation, 2917 sociétés ont dû fermer leurs portes.

De fortes disparités apparaissent entre les régions. Alors que toutes les grandes régions alémaniques enregistrent une baisse des faillites, celles-ci sont en hausse de 9% pour la grande région Genève, Valais et Vaud et de 10% au Tessin (avec un pic d’augmentation de 17% pour le seul Valais).

Créations de sociétés en hausse

Neuchâtel peut se réjouir d’une baisse de 11% et Berne de 19%, tandis que le Jura et Fribourg subissent des aggravations de 12% chacun.

La tendance globalement positive fléchit cependant. Sur le seul mois de mai, les banqueroutes à l’échelle suisse ont crû de 4%, à 521.

Dans le même temps, les créations d’entreprises sont plus nombreuses. Le mois dernier, 3858 entreprises ont été inscrites au Registre suisse du commerce (+9% sur un an). De janvier à mai, l’augmentation s’établit à 5%, pour un total de 19’107. Pour l’espace lémanique (GE, VD, VS), la hausse est de 2%.