Le groupe Swatch « n’a pas besoin de Baselworld » (Hayek)

Alors que s’ouvre dans une semaine Baselworld sans les marques du groupe Swatch, le patron de ce dernier enfonce le clou. « Nos marques n’ont pas besoin de Baselworld pour présenter nos produits aux revendeurs », a assuré Nick Hayek.

L’été dernier, l’annonce de Swatch de retirer ses marques Omega, Longines et Tissot de la foire horlogère et joaillère bâloise a secoué la profession. Dans la foulée, de plus petites maisons comme Raymond Weil ou Corum ont annoncé leur retrait de Baselworld.

Pour tenter de contrer la fronde, son organisateur, MCH Group, a notamment annoncé un partenariat avec les hôtels bâlois, accusés d’augmenter leurs prix pendant la foire. Malgré ces ajustements, Nick Hayek exclut de revenir sur sa parole.

« Nous avons des filiales partout dans le monde et nous y rencontrons les revendeurs toute l’année, afin de leur montrer nos nouveautés », a-t-il dit lors de la conférence de presse de bilan de Swatch Group, à Bienne.

Les marques de Swatch vont tout de même profiter de la venue de certains distributeurs à Baselworld pour les rencontrer. « Nous ne présenterons que les produits et il n’y aura aucun show d’organisé », a ajouté Nick Hayek.

Selon des médias, la maison Grieder dans la Bahnhofstrasse de Zurich, rachetée par Swatch à Credit Suisse il y a environ quatre ans, pourrait être un de ces lieux.