Le Confédéré se pare d’une nouvelle robe pour son 159e anniversaire et propose un
contenu étendu. Ce projet, initié depuis deux ans, a pu voir le jour grâce à la ténacité de
plusieurs personnes, convaincues que la presse écrite n’est pas encore prête à rendre
son dernier souffle. Certes, plusieurs journaux ont disparu ces dernières années en Suisse,
mais ceux qui restent s’accrochent. Face aux flux chaotiques et trop souvent superficiels
des réseaux sociaux et des commentaires des utilisateurs, la presse écrite reste plus
que jamais une source d’information crédible et nécessaire. Cela est encore plus important
pour un journal d’opinion comme le Confédéré où le lecteur doit pouvoir se faire son
propre avis.