Nucléaire iranien: Trump confirme la levée des sanctions mais « pour la dernière fois »

Le président américain Donald Trump va confirmer la suspension des sanctions économiques contre l’Iran levées dans le cadre de l’accord sur le nucléaire. La Maison Blanche a toutefois ajouté que ce sera « la dernière fois ».

D’ici la prochaine échéance de suspension des sanctions, dans 120 jours, « il entend travailler avec nos partenaires européens sur un accord de suivi » visant à durcir les conditions du texte conclu en 2015 avec Téhéran et d’autres grandes puissances, a déclaré à la presse un haut responsable de l’administration américaine.

M. Trump veut donc un renforcement de l’accord dans ce délai, sinon les Etats-Unis s’en retireront, a ajouté la même source. Le président américain, qui ne fait pas mystère de son intention de voir annulée cette convention d’encadrement du programme nucléaire iranien signée à Vienne en juillet 2015, donne donc au Congrès des Etats-Unis et aux pays européens parties prenantes une date limite pour l’améliorer.

Cette convention a été conclue entre l’Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (Chine, France, Royaume-Uni, Etats-Unis et Russie) plus l’Allemagne et l’Union européenne.

Le Congrès américain oblige le président à redire périodiquement s’il certifie que l’Iran applique l’accord de Vienne et à émettre une dispense pour que les sanctions américaines restent suspendues, ce que Donald Trump a fait vendredi, a-t-on ajouté de même source.

En revanche, le Trésor américain a imposé vendredi de nouvelles sanctions ciblées contre 14 personnes ou entités iraniennes notamment pour des « violations des droits de l’Homme », visant en premier lieu le chef de l’Autorité judiciaire Sadegh Amoli Larijani.