Revue de presse du dimanche 21 janvier 2018

Le Forum économique mondial de Davos (WEF) est scruté sous toutes les coutures dans la presse dominicale, laquelle traite aussi des relations entre Berne et Bruxelles ou des coûts de la santé. Voici les titres de ces informations non confirmées à l’ats:

SonntagsBlick: A la dernière minute, la police fédérale suisse a décidé de mobiliser des forces sécuritaires supplémentaires pour le Forum économique mondial à Davos en raison du nombre élevé de chefs d’Etat et de gouvernement qui y participent cette année. Selon le SonntagsBlick, qui s’appuie sur des sources internes, elle a recruté des agents de tout âge et de tous ses départements. Ils seront responsables de la protection rapprochée des personnalités dans les hôtels ou les centres de conférences.

Le Matin Dimanche: Donald Trump aura de son côté sa propre armada, rapporte Le Matin Dimanche. Six cents personnes formeront sa délégation, dont des gardes du corps, des agents des services secrets, des membres de l’administration, de l’armée et des communicants, selon le journaliste américain Ronald Kessler qui a écrit plusieurs livres sur les services secrets américains. Déjà sur place, ces derniers ont notamment pour tâche de passer les chambres au crible à la recherche de micros ou d’explosifs et de renforcer les fenêtres avec du matériel pare-balles. Des snipers, sans lesquels le président américain ne se déplace pas, seront également de la partie, selon Ronald Kessler. La police fédérale assure pour sa part dans la presse dominicale que cette pratique est interdite.

Zentralschweiz am Sonntag/Ostschweiz am Sonntag: Si la 48e édition du WEF débute mardi à Davos, il est prématuré de dire où se dérouleront les rencontres futures. La commune grisonne négocie en ce moment un nouveau contrat pluriannuel avec les organisateurs, selon les journaux alémaniques Zentralschweiz am Sonntag und Ostschweiz am Sonntag. D’après le président de la commune Tarzisius Caviezel, Davos accueillera encore la 50ième édition de l’événement. La suite dépendra de l’issue des tractations, mais le départ du WEF de Davos signifierait une lourde perte financière pour la station grisonne. Selon une étude de l’université de Saint-Gall, datant de 2015, le chiffre d’affaires engrangé par Davos et lié au WEF avoisine les 50 millions de francs.

NZZ am Sonntag: Le président de la Confédération Alain Berset ne s’attend pas à ce que les négociations avec l’Union européenne (UE) sur la question controversée de l’accord-cadre aboutissent rapidement. Mais la Suisse ne se laissera pas mettre sous pression, fait savoir le Fribourgeois dans un entretien à la NZZ am Sonntag. Par ailleurs Alain Berset ne s’émeut pas de ne pas rencontrer de hauts responsables de l’UE durant le Forum économique de Davos: la politique suisse en regard de l’UE ne se fait pas à Davos, selon lui. Il devrait tout de même rencontrer dans les Grisons la chancelière allemande Angela Merkel et – si le « shutdown » trouve une issue favorable aux Etats-Unis – le président américain Donald Trump à qui Alain Berset pourra présenter sa vision de « la Suisse d’abord ».

NZZ am Sonntag: 31,7 milliards de francs, c’est la somme totale des avoirs non fiscalisés que les contribuables ont finalement déclarés posséder sur les huit dernières années, selon un sondage mené par la « NZZ am Sonntag » auprès de 26 cantons. Les cantons de Zurich, du Tessin et de Genève recensent les plus hauts montants. En outre, selon le journal, une part importante de cet argent non déclaré se trouvait sur des comptes de dépôts au Liechtenstein. Depuis l’entrée en vigueur de l’amnistie fiscale, 90’000 fraudeurs, provenant de toutes les couches de la société, se sont dénoncés spontanément auprès des autorités.

SonntagsZeitung: Dans le domaine de la santé, des milliards de francs sont gaspillés chaque année en Suisse par des patients qui refusent de prendre les médicaments prescrits ou de suivre une thérapie. C’est ce qui ressort d’une nouvelle analyse basée sur des informations datant de 2015 et rapportée ce dimanche dans la SonntagsZeitung. Si 110’000 des 2,2 millions de malades chroniques de Suisse augmentaient leur observance, il serait possible d’économiser 4 milliards de francs, sur un total de 80 milliards. De petits pas permettraient de diminuer directement les coûts de la santé et les primes avec, selon santésuisse. Cette dernière regrette que les assureurs aient les mains liés. La loi ne permet pas de sanctionner financièrement les patients qui ne respectent pas leur traitement.

Le Matin Dimanche: Le futur bâtiment qui doit accueillir à Lausanne le Musée de l’Elysée et le Mudac à Plateforme 10 sera équipé de toilettes mixtes, a fait savoir dimanche le conseiller d’Etat vaudois Pascal Broulis (PLR), cité par Le Matin Dimanche. Pour celui qui pilote le Pôle muséal, l’aspect pratique est indéniable et permet de concevoir des toilettes pour tous comprenant également une cabine pour changer les bébés, ceci plutôt que de devoir installer des tables à langer dans les WC des femmes ou ceux des hommes. « Ce seront les premières toilettes transgenres pour un bâtiment public cantonal », explique le ministre. VoGay, l’association vaudoise de personnes concernées par l’homosexualité et qui s’intéresse notamment de près aux vécus des minorités sexuelles, salue l’idée mais relève toutefois que le terme « transgenre » utilisé par Pascal Broulis ne désigne en réalité pas un lieu mais une personne.