Sensible hausse du bénéfice de Volg en 2018

La stratégie de Volg axée sur les petits magasins dans les zones rurales se révèle toujours payante. Le détaillant zurichois, contrôlé par la coopérative Fenaco, a amélioré son bénéfice de 7,3% en 2018, à 6,5 millions de francs.

Le chiffre d’affaires des différents magasins s’est étoffé de 1,4% à 1,51 milliard de francs, dévoile le rapport annuel publié mardi. Outre la logistique, des frais d’informatique réduits ont permis la progression du résultat.

Les échoppes dans les stations-service Agrola ont réalisé des affaires particulièrement favorables. Leurs recettes ont bondi de 5,1% à 270 millions de francs, comme l’a souligné le patron de Volg Ferdinand Hirsig en conférence de presse.

Le nom de ces « top-shops », comme Volg qualifie ces points de ventes attenant aux stations-services, a augmenté de 4 unités en 2018 pour se rapprocher de la centaine (94). Le « chiffre 100 » devrait être atteint courant 2019.

Le nombre des enseignes Volg est passé l’an dernier de 582 à 588. Plus de la moitié d’entre elles (319) étaient gérées directement par la marque, 231 par les coopératives Landi et 38 par des gérants privés.

Le nombre de magasins appartenant à des détaillants privés mais livrés par Volg, sans adopter le concept Volg, a diminué de 16 unités, à 242. Les détaillants indépendants font souvent face à des problèmes de succession et à des difficultés d’investissement, a précisé M. Hirsig.