Justin Brayton décroche une 5e couronne de choix à Genève, battu sur chute vendredi, Cameron McAdoo est sacré en SX2

La 2e soirée du Monster Energy Supercross Geneva a été de la même veine que la première: la qualité du plateau a vu comme vendredi les courses tenir en haleine près de 15’000 spectateurs. Au bout du suspense et des coups de théâtre, Justin Brayton a conquis sa 5ème couronne – oui, 5ème. Roi de Genève en se plaçant 2e de la finale après sa victoire de vendredi. « Je suis fier de devenir le recordman en solo », a-t-il lancé, puisqu’il laisse Marvin Musquin, absent cette année, à 4 victoires. «Cette victoire a une saveur en plus, vu le nombre de top pilotes américains en course».

Si Justin Barcia a gagné la finale de samedi en prenant sa revanche sur un vendredi compliqué (7e), Zach Osborne, qui faisait aussi figure de favori, et qui a chuté vendredi dans le dernier tour alors qu’il faisait cavalier seul, a déchanté, pris dans une mêlée au premier virage de la finale. Idem pour Malcolm Stewart, poissard de ce 33e, qui après les problèmes techniques de vendredi, a dû abandonner pour cause de casse mécanique.

Dominateur en SX2 comme vendredi, où seule son erreur dans le dernier tour a pu le priver de la victoire (il avait accroché un attardé), Cameron McAdoo a assuré la victoire qu’il devait obtenir pour décrocher la couronne de Prince de Genève. Venant comme Brayton de l’Iowa, et s’entraînant avec lui, ce jeune pilote a signé une sorte de doublé avec son maître à rouler.

Le Suisse Valentin Guillod 2e des essais l’après-midi, a confirmé sa progression en finissant 7e (contre 9e vendredi). Si le Genevois Tim Jaunin a de nouveau gagné le repêchage, il a fini à la peine.

La Emil Frey Genève Acacias Duel Cup a elle aussi connu son lot de sensations fortes, Craig et Barcia jouant le duel à fond, s’accrochant et allant au tapis dans le premier virage du 2e face-à-face (abandon de Barcia: frein cassé…).

En FMX, des pointures comme Dany Torres ou l’icône Jeremy Twitch Stenberg ont offert un show électrisant, et pas seulement en raison des sauts du Suisse Mat Rebeaud sur sa moto électrique. Côté engins de demain, à noter le grand succès de la piste pour tester des VTT électriques dans l’expo moto, avec quelque 500 tests.

Rendez-vous les 6 et 7 décembre 2019 pour le 34e.