UBS revoit à la baisse sa performance 2018, nouvelles provisions

Le numéro un bancaire helvétique UBS a corrigé à la baisse de près de 400 millions à 4,52 milliards de dollars son bénéfice net comptabilisé sur l’an dernier et initialement annoncé en janvier.

La constitution de nouvelles provisions à hauteur de 382 millions pour « litiges, adaptations réglementaires et facteurs similaires » a pesé sur les résultats opérationnel et net, indique l’établissement aux trois clés dans son rapport annuel vendredi.

Le bénéfice net se rapproche désormais du montant de la douloureuse – amende et dédommagements cumulés – infligée récemment par le Parquet financier de Paris pour « démarchage bancaire illégal » et « blanchiment aggravé de fraude fiscale » sur la période 2004-2012. Les provisions constituées dans ce dossier, s’élevaient en fin d’année dernière à 516 millions de dollars.

Le niveau de fonds propres durs (CET1) à fin décembre a dans la foulée été ramené à 12,9%, contre 13,1%.