Ueli Maurer part en Chine pour une visite d’Etat

Ueli Maurer a quitté la Suisse lundi en début d’après-midi pour passer une semaine en Chine. Le président de la Confédération effectuera à cette occasion une visite d’Etat de deux jours.

Son homologue Xi Jinping rend ainsi à la Confédération samedi et dimanche prochains l’invitation qu’il avait lui-même honorée il y a deux ans en Suisse. Dans ce cadre, les deux pays signeront un protocole d’entente concernant la coopération sur les marchés tiers.

Cet accord a pour objectif de développer la collaboration des deux Etats en matière de commerce, d’investissement et de financement de projets dans des pays situés le long de la nouvelle « route de la soie ». Une coopération qui repose sur un catalogue de principes conformes aux normes internationales et à la législation des pays concernés, précise le DFF.

Ueli Maurer et les représentants des milieux de l’économie et de la finances qui l’accompagnent participeront du reste au 2e Belt and Road Forum pour la coopération internationale. Quelque 40 chefs d’Etat ou de gouvernement y parleront stratégies de développement, infrastructures et développement durable.

Relations privilégiées

Au terme d’un vol de plusieurs heures, Ueli Maurer et sa délégation atterriront mardi à Shanghai, la métropole financière. Ce voyage a pour but d’ »intensifier les excellentes relations sino-suisses » qui couvrent près de trente domaines différents, affirme Berne.

Des thèmes spécifiques seront abordés au plus haut niveau. Les services du président de la Confédération évoquent les questions économiques et financières, les droits de l’homme, la migration, le droit du travail et la propriété intellectuelle ou encore la science et la technique, la santé et l’environnement.

La Suisse a été l’un des premiers Etats occidentaux à reconnaître la République populaire de Chine. Elle a également été le premier pays d’Europe continentale à conclure un accord de libre-échange avec Pékin.